Bâtiments d'habitation

aA- aA+

 

Règlementation incendie dans les bâtiments d'habitation

 

  

Introduction

 

 

La réglementation « incendie » applicable aux bâtiments d'habitation a été définit en tenant compte des particularités de ces derniers, à savoir :

  • les occupants connaissent les lieux, ce qui atténue en principe le risque de panique généralisée,
  • les nombreux cloisonnements dans le bâtiment (surtout en collectif) limitent sensiblement l'extension d'un foyer initial,
  • le risque est accru pendant les périodes de sommeil (découverte tardive),
  • les bâtiments ne sont soumis ni à un contrôle administratif périodique, ni à la présence d'un service de sécurité.

 

Il est important de noter que lorsqu'un incendie se déclare dans un bâtiment d'habitation collectif l'évacuation des occupants n'est pas organisée à priori  et qu'en dehors du cas du logement dans lequel le feu se développe, il est souvent préférable pour les autres occupants de l'immeuble d'attendre les secours en se calfeutrant chez soi. L'expérience montre en effet que c'est souvent en voulant s'enfuir par des cheminements enfumés (escaliers...) que les gens perdent la vie.

Les occupants de l'appartement où a pris naissance l'incendie, doivent quant à eux garder à l'esprit que l'installation d'un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) peut leur sauver la vie en leur permettant de s'enfuir dans les meilleurs conditions (surtout pendant leur sommeil).

 

Vous trouverez dans le chapitre qui suit un développement succinct des différents aspects de la règlementation relative à la protection des bâtiments d'habitation contre les risques d'incendie.

  

 

(Naviguer en utilisant le menu - encadré de gauche)

 

 

 

  __________________________