Nos autorités

aA- aA+

Le Sdis 91 : un établissement public autonome

Le Sdis de l’Essonne est un établissement public territorial classé en première catégorie. Organisme autonome financé à 97% par le Conseil départemental de l’Essonne, il participe à la politique de sécurité et de solidarité engagée par le département. Son Conseil d’administration est composé de 42 élus territoriaux (conseillers généraux, maires, ou maires-adjoint), avec à sa tête son président, Dominique Echaroux, conseiller départemental de Dourdan. Cette instance règle par ses délibérations les affaires relatives à l'administration du Sdis.

Le Sdis est placé sous l’autorité du préfet ou des maires pour ce qui concerne ses missions de prévention, de secours et de lutte, et sous celle du président du Conseil d’administration s’agissant de son fonctionnement administratif et financier. Précurseur dans le paysage institutionnel français, le Sdis de l’Essonne a initié sa départementalisation dès 1973 et est financé par le Conseil départemental à hauteur de 97% de son budget de fonctionnement. Ce lien resserré favorise la mutualisation d’actions et de moyens tout en permettant une distribution des secours de qualité et équitable, pour tous les Essonniens.

 

Un nouveau classement des Sdis a été publié au Journal officiel par le ministère de l'Intérieur, le mercredi 25 janvier 2017 suite à la parution, le 2 janvier 2017, d'un arrêté fixant les critères de classement des services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) en trois catégories (A, B et C) contre cinq précédemment.

Alors que la précédente méthode de calcul était basée sur un système de points attribués en fonction de trois critères (population, effectif et budget), la nouvelle classification ne se base plus que sur le nombre d'habitants peuplant le département défendu. Au final, 20 Sdis sont aujourd'hui classés en catégorie A dont notamment le Sdis de l'Essonne, 37 en catégorie B et 40 en catégorie C.