Les moyens

aA- aA+

Le règlement opérationnel du Corps départemental (arrêté du 23 février 2010 modifié) fixe l’organisation de la chaîne opérationnelle du Sdis 91. Celle-ci s’articule autour de :

  • Un Centre de traitement de l’alerte et d’un CODIS
  • Des Centres de secours regroupés au sein de 4 groupements territoriaux
  • Une chaîne de commandement

 

Le traitement de l'alerte

La gestion de l’activité opérationnelle du Sdis est assurée par les personnels du CTA/CODIS (Centre de traitement de l’alerte / Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours) regroupés sur un site unique dénommé Centre départemental d’appel d’urgence (CDAU) situé à Corbeil-Essonnes. Cette structure permet de disposer d‘une plateforme commune Sdis/SAMU (15/18/112) accessible aux autres partenaires de l’urgence (samu social, ambulanciers). Ce regroupement a pour avantage une gestion commune des demandes de secours aux personnes avec le Samu, pour une meilleure régulation et coordination des moyens.
 

L’activité opérationnelle du département génère annuellement environ 350 000 appels sur les numéros d’urgence 18-112 et environ 160 000 sur le 15. Le plateau opérationnel et ses équipements sont dimensionnés pour faire face à une augmentation importante de la sollicitation des services d’urgence.


Les centres de secours
 

Le Sdis compte 51 centres d’incendie et de secours (CIS) répartis comme suit :

 

  • 6 Centres de secours principaux (CSP)
  • 30 Centres de secours (CS)
  • 15 Centre de Première Intervention (CPI)

 

La chaîne de commandement

 

Le Commandant des Opérations de Secours est déterminé en fonction de la nature et de l’importance de l’intervention. Il peut s’agir d’un chef d’agrès d’un CIS, d’un chef de groupe, d’un chef de colonne ou d’un chef de site

 

Les Groupes opérationnels spécialisés

 

Le Sdis a mis en place des Groupes Opérationnels Spécialisé (GOS) pour faire face aux risques particuliers suivants : risques chimiques et biologiques (GOS RCH), risques radioactifs (GOS RAD), sauvetage en milieu aquatique (GOS SAL), sauvetage-déblaiement (GOS SD), reconnaissance et intervention en milieux périlleux (GOS GRIMP), interventions mettant en cause des animaux (GOS ANIM), interventions cynotechniques (GOS CYNO).

 

Les Conventions interdépartementales d’assistance mutuelle (CIAM)

 

Le Sdis 91 a signé des conventions interdépartementales d’assistance mutuelle (CIAM) avec la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP), le Sdis 77, le Sdis 78 et le Sdis 45 afin de mieux assurer les missions de prévention des risques de toute nature, le secours et la défense contre l’incendie, les accidents, les sinistres et les catastrophes dans les communes et zones limitrophes du département de l’Essonne.